» Enfance » Accueil petite enfance
 
Mis à jour le jeudi 27 avril 2017 

 
CIEP-MOC
MOC logo vie fémininie logo equipes populaires logo JOC logo CSC logo mutualite chrétienne
 

Accueil petite enfance

 


- Nos revendications :

L’accueil de la petite enfance est un enjeu fondamental à triple titre :
◊ Tout enfant a le droit à un accueil éducatif et socialisant indépendamment de la situation de ses parents.

◊ Tout parent a droit à une place d’accueil et d’éducation pour son enfant durant ses horaires de formation, de recherche d’emploi et de travail.

◊ Tout parent ou enfant en difficulté a droit à un accompagnement par le biais des infrastructures de la petite enfance.

Garantir le droit pour chaque enfant à un accueil durable de qualité et ce, quelque soit son état de santé et la situation économique ou administrative de ses parents.

Revoir les modes de financement afin d’augmenter la couverture (au-delà des 33%), de favoriser la diversité des formes d’accueil avec une couverture suffisante dans chaque quartier et de garantir un financement structurel.

Envisager toutes les formules possibles pour financer les haltes garderies qui constituent une formule intéressante en termes de proximité, d’égalité des chances, et sont aujourd’hui exclues des critères ONE.

Les parents ne payent pas la même participation en fonction de l’organisme qui subsidie le lieu d’accueil de leur enfant. Il faudrait mettre en place une cohérence des politiques pour éviter cette inégalité.

Soutenir les formules « multi-accueil » (certains enfants à temps plein et d’autres à temps partiel).

Favoriser la mixité enfants valides et handicapés dans les structures d’accueil de la petite enfance.

Garantir l’équipement des accueillantes de manière structurelle : la situation actuelle (si les services d’accueillantes n’obtiennent pas de subsides, ils doivent équiper les accueillantes à leurs propres frais) n’est pas tenable.

Harmoniser et revaloriser le statut des travailleurs(euses) bénéficiant actuellement de salaires différents selon les sources de financement (O.N.E./A.C.S./F.E.S.C./ …). Organiser le soutien et la formation continuée des travailleur(se)s du secteur (formations notamment sur les dynamiques interculturelles et l’éducation non sexiste).

L’amélioration au niveau fédéral du statut pour les accueillantes d’enfants (véritable contrat de travail et droit au chômage) ainsi que la reconnaissance de leur formation initiale et continuée comme formation qualifiante.

Le relèvement des normes d’encadrement dans les milieux d’accueil pour atteindre à terme un encadrement d’une puéricultrice pour 6 enfants avec un financement suffisant tenant compte des heures d’ouverture.

Le montant de la participation financière des parents (fixé selon leurs revenus) doit être mutualisé entre les milieux d’accueil pour ne pas être source de discriminations dans le financement et dans l’accès.

Il faut veiller à une harmonisation des réglementations entre les communautés pour l’établissement des normes relatives aux milieux d’accueil.

Organiser, via les consultations ONE, une information claire et complète sur les différents modes d’accueil existant.

Bannir les pratiques qui empêchent l’inscription des enfants en fonction de leur date de naissance et/ou de leur âge.

Prévoir une évaluation de la réglementation générale des milieux d’accueil, en tenant compte des réalités pratiques du terrain.

Retour enfance

 
 

 
 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter
  Mis à jour le jeudi 27 avril 2017 
soutien